WEBINAIRE L’Hydrogène en Nouvelle-Aquitaine : un vecteur de développement économique pour nos territoires

WEBINAIRE L’Hydrogène en Nouvelle-Aquitaine : un vecteur de développement économique pour nos territoires

Le 3 mars 2021, environ 80 personnes ont participé au webinaire « L’Hydrogène en Nouvelle-Aquitaine : un vecteur de développement économique pour nos territoires », un évènement organisé par ADI N-A et le Cluster Énergies-Stockage, en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine.

L’objectif de cet évènement était de partager les premiers retours d’expériences de territoires fortement engagés dans le développement de la filière hydrogène régionale.

Laurent Thierry, Responsable du service Transition Énergétique et Environnementale à ADI Nouvelle-Aquitaine, a ouvert la séance et posé le cadre de la manifestation. Ensuite, Gérard Majewski, référent de la filière H2 pour la Région Nouvelle-Aquitaine, a présenté la filière hydrogène régionale.

 Télécharger la présentation

Après avoir souligné le contexte favorable et les atouts du Territoire Lacq-Pau-Tarbes pour le déploiement d’un écosystème hydrogène, Audrey Le Bars, Directrice de Projet, a évoqué les freins liés à une telle démarche. Ainsi, le Pays de Béarn a commandité une étude stratégique pour se doter d’une vision claire sur le sujet. Ce travail d’analyse a défini les contours de l’écosystème « Pyrénées Hydrogène » à horizon 2025. Cette démarche, impliquant un réseau local d’acteurs publics et privés, cible, d’une part, l’accompagnement d’importants projets industriels. « Nous avons constitué un groupe resserré d’experts qui permettra de structurer nos réponses aux appels à projets de façon collective et partenariale », précise Audrey Le Bars. L’autre axe de travail porte sur l’emploi et la formation, l’innovation et recherche, et l’attractivité du territoire.

 Télécharger la présentation

« Dans un contexte économique local fortement dépendant des activités pétrolières, une forte dynamique sur l’hydrogène s’est progressivement installée sur le territoire Rochelais », explique Christophe Philipponneau, Directeur Général d’Atlantech. L’histoire démarre avec le projet LUZO, visant à démontrer l’intérêt de l’hydrogène pour optimiser une boucle d’autoconsommation collective conçue sur le parc Atlantech. L’hydrogène produit sera valorisé dès cette année par le biais d’une offre « clés en main » ciblant la mobilité légère professionnelle : vélos, triporteurs, véhicules utilitaires et particuliers.
Dans le sillage de LUZO, de nouvelles ambitions émergent sur le territoire.  Exemple avec le projet CATHY, construit autour de la valorisation d’hydrogène fatal sur le port de la Rochelle. Différents usages sont ciblés : locotracteurs, recharge électrique à quai, transport maritime, etc. Cette dynamique se traduit également sur le plan de la formation, avec des structures locales prévoyant la mise en place de premiers modules d’enseignement sur l’hydrogène en 2022.

 Télécharger la présentation

L’innovation de l’industriel Nexeya, soutenue par le Grand Angoulême, a engendré le projet du Technoparc Krysalide : un système d’autoconsommation énergétique conçu pour un bâtiment tertiaire, intégrant une brique hydrogène. Fort de cette première expérimentation, Grand Angoulême cherche désormais à faire de l’hydrogène un levier de renforcement de son tissu industriel. « L’enjeu est de trouver un positionnement pertinent pour le territoire, en ciblant des développements très concrets », souligne Gérard Roy, Vice-Président en charge du Développement Économique. « Les partenaires locaux – industriels, start-up et structures de formation – seront associés à la démarche », complète Yannick Conseil, Directeur du Pôle Développement Économique. Pour l’instant, le binôme Grand Angoulême / Technopole Eurekatech assure l’animation hydrogène du territoire.

 Télécharger la présentation

« Val de Garonne Agglomération est un territoire rural pleinement engagé dans l’émergence d’une filière hydrogène locale, en partenariat avec des initiatives privées » soutient Marie-France Bonneau, Vice-Présidente en charge de la Transition Écologique. Inscrire l’hydrogène dans la transition énergétique de ce territoire – regroupant 107 communes pour 90000 habitants – est une affaire complexe, compte tenu de la multiplicité des ressources énergétiques et des usages. « En réponse, nous avons mis en place un consortium réunissant des expertises multiples – publiques, privées, citoyennes », explique Gwenaël Bourdic, Président d’Hydrogène Vallée. Production d’énergie issue de la Garonne, réhabilitation du transport fluvial ou encore projets pilotes comme outils de formation sont autant de marqueurs forts de l’initiative. Avec toujours le même fil conducteur : connecter la démarche aux personnes vivant sur le territoire.

 Télécharger la présentation

En conclusion, Fayah ASSIH, chef de projets Énergies et Stockage à ADI Nouvelle-Aquitaine, a souligné deux points clés liés à la démarche hydrogène des territoires. Premièrement, l’étude d’opportunités pour définir le positionnement d’un territoire et son intérêt à s’engager dans l’hydrogène. Deuxièmement, l’animation locale pour faciliter l’émergence et la mise en œuvre de projets.

 Télécharger la présentation

 

CONTACT

Fayah Assih

Fayah ASSIH

Chef de projet
Référent Stockage
(Batteries & Hydrogène)

Tél. 05 56 24 06 39
Mob. 06 10 23 32 30

f.assih@adi-na.fr

Related Posts